• le grand marché transatlantique

     

    J'ai signé une pétition contre ce traité mais dans la page d'accueil il y avait le slogan suivant: le Transat ou la révolution , que choisir???

     

     Du coup je ne diffuse pas la pétition concernée, qui ne met aucun lien d'appartenance à un parti politique d'ailleurs!

    Personnellement ma réponse est et restera: aucun des deux ! cette réduction à une attitude de force et de violence est un leurre et une fausse solution dans le sillage de ce que nous connaissons depuis des millénaires. Il n'est pas question de résister au Transat pour se figer dans la revanche, la haine et le déni mais au contraire de vivre et d'actualiser d'autres constructions, d'autres possibles que la dictature de l'argent. Entre les "béni ouioui" et les vengeurs extrémistes je choisi une troisième voie: la responsabilité consciente et constructive. Cela exige de s'informer un tant soit peu et de faire l'état des lieux  pour voir ce qu'il faut absolument abandonner, à savoir les différents systèmes de contrôle actuels. Qui nous dit qu'on ne peut produire sans productivisme, utiliser l'argent sans faire du profit à tout prix, en faire un outil et non un maître, vivre l'échange dans le respect?  De ce fait je me retrouve souvent seule....mais ce n'est qu'une apparence car beaucoup de bonnes volontés et de consciences se réveillent et se positionnent hors des atavismes ancestraux ou des vieilles pistes de réactions par le contrôle ou la vengeance!

     

     

     

     

     

    J'en reviens donc au dossier sur le projet qu'on nous prépare en douce: celui du Grand Marché transatlantique. Plusieurs villes en France se sont positionnées hors de ce Marché, une sorte de zone hors marché!

    A regarder de plus près, cela devient urgent de comprendre un peu ce que représente ce Grand Marché Transatlantique.

    Je recommande ce dossier avec tous ses articles:

           dossier du MONDE DIPLOMATIQUE: http://www.monde-diplomatique.fr/dossier/GMT

     

     copie de l'intro:

    Grand marché transatlantique

    JPEG - 69.1 ko
    © Tehos

    Les élections européennes de mai 2014 ont témoigné du rejet grandissant qu’inspirent les politiques mises en œuvre sur le Vieux Continent. La réponse de Bruxelles à ce désaveu populaire ? Hâter la conclusion d’un accord négocié en secret avec Washington, le grand marché transatlantique (GMT). La croissance stagne, le chômage progresse et les inégalités s’envolent : les gouvernants occidentaux en déduisent que l’heure est venue de consacrer la supériorité du droit des multinationales (à dégager davantage de profits) sur le devoir des Etats (à protéger leurs populations). Mais rien n’est encore joué…

     

    suite sur  http://www.monde-diplomatique.fr/dossier/GMT

    « LEGO: Everything is NOT awesome un appel de greenpeace qui prend de l'ampleurThe Internet's Own Boy: l'histoire d' Aaron Swartz »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :