• des nouvelles de Jj Crèevecoeur

     J'explique  clairement ce qui me motive pour diffuser la newsletter que voici, dans mon article http://epervierbleu.eklablog.com/mes-newsletter-c623478

     

    des nouvelles de Jj Crèevecoeur

    « Un défaut, c'est une compétence naturelle
    utilisée dans un contexte inadapté »

         Françoise Kourilsky


    Note à l'attention des lecteurs pressés.

    Dans ce courriel, je vous parle de trois choses :

    • les deux conférences que j'animerai dans l'Est de la France les 22 et 23 novembre prochains ;
    • l'Académie du Pouvoir, une école en ligne qui ouvrira ses portes début 2013 ;
    • trois vidéos gratuites que j'ai préparées pour vous, à propos du modèle Transurfing.

    Vous trouverez tous les renseignements tout à la fin de ce courriel. Si vous êtes moins pressé(e), prenez le temps de lire le texte de ce courriel. Ça pourrait vous intéresser…




    Bonjour,

    sisyphe.jpgN'êtes-vous pas fatigué de faire des efforts perpétuels pour changer de vie, pour changer de comportement, pour guérir vos névroses, vos phobies, vos dépressions, vos maladies ? Franchement, n'êtes-vous pas découragé de vous retrouver dans la même posture que Sisyphe, ce héros de l'antiquité grecque condamné par les juges de l'Enfer à remonter sans cesse un énorme rocher jusqu'au sommet d'une colline, sans jamais y arriver ? En d'autres termes, n'en avez-vous pas marre d'essayer d'être vertueux sans y arriver ?


    Je vais être franc avec vous. J'ai couru, moi aussi, après la perfection pendant des années. Je n'ai pas seulement couru, j'ai exigé la perfection pour moi et autour de moi ! Parce que je considérais mes défauts, mes manques, mes inconsciences, mes jeux de pouvoir comme négatifs, comme mauvais, comme noirs ! Le problème — et vous le vivez certainement, vous aussi— c'est que nos défauts finissent toujours par refaire surface… Chassez le naturel, il revient au galop, disait le proverbe !

     

    Déprimant, n'est-ce pas ? Car, face à ce constat, nous n'entrevoyons que deux solutions. Soit nous nous laissons aller à tous nos vices… Soit nous poursuivons notre quête de l'inaccessible étoile jusqu'à la fin de nos jours… Dans les deux cas, c'est l'enfer assuré…

    À moins que…

    À moins qu'il n'y ait une troisième voie. Une voie du coeur, une voie du milieu, une voie d'équilibre. Une voie qui ne nous demande ni de sombrer dans la déchéance, ni de nous épuiser dans le perfectionnisme. Cette voie, c'est la voie de l'alchimie psychologique. Une voie qui nous enseigne comment transmuter nos défauts en une source de richesse intérieure, comment transmuter nos ombres inconscientes en une conscience lumineuse et éclairée… Faire de l'or avec du plomb, mais sur un plan symbolique, psychologique et spirituel !


    Vous pensez que c'est une belle théorie ? Laissez-moi vous donner quelques exemples de comment, très concrètement, l'alchimie psychologique a transformé ma vie sans la changer !

    • En décembre 1982, j'étais en instance de rupture conjugale, après seulement trois mois de mariage ! La cause ? Les jeux de pouvoir au sein de mon couple. Dix ans plus tard, mon étude des phénomènes de pouvoir faisaient de moi un expert international très demandé pour aider les entreprises à repérer et désamorcer les jeux de pouvoir relationnels… Ce qui, au départ, me semblait négatif était devenu ma source principale de revenus et de reconnaissance. Là, non seulement j'ai gagné de l'or en barre auprès des entreprises que j'accompagnais, mais surtout, j'ai aidé des dizaines de milliers de personnes à repérer et désamorcer des jeux de pouvoir destructeurs de leur vie… Un autre exemple ?
    • Pendant mes études universitaires, entre 18 et 25 ans, j'ai vécu de nombreuses ruptures amicales à cause d'un énorme défaut relationnel. Lorsque j'étais invité à dîner chez des amis, même si nous étions 4 ou 6 autour de la table, je « tenais le crachoir » de sept heures du soir à une heure du matin, sans interruption. Autant vous dire que je n'étais pas souvent réinvité aux mêmes tables, tant les autres convives étaient frustrés de ne pas avoir eu leur place… Ai-je changé ce défaut ? Non, pas du tout. Je l'ai simplement déplacé dans un contexte plus adapté, en devenant conférencier. Là, je peux parler pendant deux à trois heures sans être interrompu. Et du coup, lorsque je suis invité à souper, j'ai beaucoup de plaisir, à présent, à écouter ceux qui m'entourent…
    • En 1997, c'est encore l'alchimie qui m'a permis de stopper net le développement d'un cancer au cervelet. J'en ai parlé dans un article qui vous pourrez relire ici.

    Alors, vous commencez à comprendre en quoi l'alchimie peut être une voie intéressante ? Vous voulez approfondir cette question ? J'ai trois bonnes nouvelles pour vous :


    aigle-de-feu-carre.jpgTout d'abord, je profiterai d'un court passage en Europe pour vous offrir deux conférences dans l'Est de la France, à Mulhouse et à Strasbourg. Ça se passera les jeudi et vendredi 22 et 23 novembre prochains. Le thème des deux conférences : Mettre l'alchimie au cœur de notre vie. Pour connaître le détail de ces deux conférences exceptionnelles, rendez-vous au bas de ce courriel (je dis qu'elles sont exceptionnelles parce que mes conférences sont de plus en plus rares en Europe, par choix de qualité de vie) ;



    soleil.jpgEnsuite, sachez que je suis en train de finaliser la création de l'Académie du Pouvoir, une école en ligne qui ouvrira ses portes pour vous début 2013. L'objectif de cette académie sera de vous enseigner comment transmuter des situations de jeux de pouvoir et de manipulation en relations éthiques et respectueuses, dans le couple, entre parents et enfants, dans les entreprises. Comment ? Via des formations vidéo et des coachings dispensés par Internet. Je vous en reparlerai en temps voulu…



    trajectoires.jpgEnfin, pour vous faire patienter d'ici mes conférences dans l'Est de la France et l'ouverture de l'Académie du Pouvoir, je vous ai préparé trois vidéos gratuites consacrées à Transurfing, une démarche que j'aime beaucoup, et qui rassemble de manière géniale plusieurs dimensions qui me passionnent : la physique quantique, l'alchimie, les phénomènes de manipulation. J'ai mis ces trois vidéos en ligne entre le 25 août et le 10 septembre. En deux mois de temps, plus de 6.000 personnes ont visionné la première vidéo et j'ai reçu plus de 500 courriels de remerciement et de témoignages. Pourquoi je fais cela ? Parce que j'aime partager mes découvertes lorsque j'estime qu'elles peuvent faire du bien à d'autres ! Donc, si vous voulez découvrir la quintessence du modèle Transurfing, il vous suffit de vous inscrire en suivant ce lien. Vous recevrez une vidéo toutes les 24 heures.


    Par ailleurs, je tiens à préciser que ma démarche n'est ni une caution, ni une promotion des séminaires Transurfing proposés en Europe. Cela fait trop longtemps que je constate qu'un outil ou qu'une démarche n'est rien et que celui qui les transmet est tout… Je vous renvoie donc à votre propre discernement en la matière, une fois de plus…

    Au plaisir de vous recroiser de manière réelle ou virtuelle et de continuer à contribuer à votre croissance intérieure, à votre bien-être et à votre autonomie !

    Cordialement,

    jjc-2008-nl04.jpg

    Jean-Jacques Crèvecœur

    PS : Comme d'habitude, je vous remercie de transmettre ces informations à votre entourage si vous l'estimez utile…


    22 & 23 NOVEMBRE 2012 (À MULHOUSE ET STRASBOURG) : Conférence « METTRE L'ALCHIMIE AU CŒUR DE NOTRE VIE »

    explosion-carre.jpgD’après la tradition, l’alchimie poursuivait trois objectifs : transmuter les métaux vils en or, guérir les maladies (par la Panacée) et prolonger la vie humaine (par l’élixir d’immortalité). Qu’il s’agisse d’un mythe ou d’une réalité, cette démarche dont l’origine se perd dans la nuit des temps a inspiré le grand psychanalyste Carl Gustav Jung dès le début des années 1920.

    Alors que le judéo-christianisme nous pousse à nous élever, à nous purifier et à nous distancier des vibrations lourdes de la matière et du corps, la démarche alchimique, au contraire, nous invite à plonger dans nos ombres pour retrouver l’or et la lumière de notre conscience. Au cours de cette conférence passionnante, Jean-Jacques Crèvecœur nous indiquera comment nous pouvons, concrètement, transmuter le plomb de nos blessures, de nos blocages et de nos défauts en or lumineux et en énergie vitale !

    Pour participer à ces conférences, il es recommandé de réserver, surtout si vous venez de loin. En juin dernier, les organisateurs ont été forcés de refuser 50 personnes à ma conférence sur le même thème. Les conférences auront lieu :

    • le jeudi 22 novembre 2012 à 20h00 précises à Mulhouse au Centre Centre Sportif Régional d'Alsace (CSRA) 5, Rue des Frères Lumières (Tram Université) - Entrée : 13 €. Pour réserver, cliquez sur ce lien ou contactez Les couleurs de la vie - contact@lescouleursdelavie.fr - +33 674 254 337

     

    • le vendredi 23 novembre 2012 à 20h00 précises à Strasbourg au Cap Europe Hôtel - 6, Rue de Bitche - Tram Parc du Contades - - Entrée : 13 €. Pour réserver, cliquez sur ce lien ou contactez Les couleurs de la vie - contact@lescouleursdelavie.fr - +33 674 254 337


    À PARTIR DE DÉBUT 2013 : OUVERTURE DE L'ACADÉMIE DU POUVOIR 

    soleil.jpgL'OBJECTIF de cette école en ligne est de mettre à votre disposition ce que j'ai fait de mieux sur le plan pédagogique en 25 ans de carrière comme formateur, coach et conférencier. Mais le mettre à votre disposition dans des conditions optimales :

    — au lieu de suivre un séminaire en une fois, avec la difficulté d'avaler toute la matière en trois, quatre ou six jours, vous recevez une formation découpée en six à neuf modules composés chacun de plusieurs vidéos d'apprentissage. Vous pouvez ainsi suivre la formation à votre rythme, et l'intégrer dans votre vie quotidienne…

    — au lieu d'être lâché dans la nature après une formation unique, vous êtes accompagné pendant plusieurs mois et encouragé à vous entraîner au quotidien, en travaillant chaque outil l'un après l'autre. Comme les sportifs de haut niveau ou les musiciens, vous entrez dans un programme d'entraînement dans la durée qui vous permet d'accéder progressivement à la maîtrise des outils et des concepts…

    — au lieu de devoir dépenser beaucoup d'argent pour vous déplacer sur le lieu du séminaire, pour vous loger et vous nourrir pendant toute sa durée, vous suivez cette formation chez vous, à votre rythme… On compte qu'habituellement, le coût d'un séminaire est multiplié par deux lorsqu'il est nécessaire de se déplacer pour le suivre…

    — à intervalle régulier, vous participez à des séances de coaching où je réponds personnellement à toutes vos questions, où je vous guide dans le processus d'apprentissage et d'entraînement…

    Je vous reparle en décembre des programmes qui vous seront proposés…

    TROIS VIDÉOS GRATUITES CONSACRÉES À TRANSURFING : POUR DÉCOUVRIR SIMPLEMENT LA QUINTESSENCE DE CE MODÈLE QUANTIQUE DE CROISSANCE INDIVIDUELLE…

     trsf-vidéointro.pngComme je vous le disais en introduction, vous êtes déjà très nombreux à avoir visionné les trois vidéos gratuites que j'ai préparées à votre attention. Pour recevoir gratuitement ces vidéos, vous devez absolument vous inscrire sur la page d'accueil de mon site Internet, en cliquant sur ce lien. Je vous l'assure : vous ne serez pas déçu…

    Ma motivation en faisant cela était quadruple :

    • Faire connaître une approche que j'aime beaucoup parce qu'elle fait du bien à l'âme, elle nous aide à réaliser la trajectoire de vie en adéquation avec notre âme et elle nous donne les moyens de redevenir maître de notre destinée !
    • Clarifier les concepts fondamentaux du modèle, car beaucoup de lecteurs des livres Transurfing ont été découragés par la lourdeur ou la complexité des propos, les maladresses de traduction…
    • Offrir des conseils concrets inspirés de Transurfing à tous ceux et toutes celles qui n'ont pas les moyens financiers de participer aux séminaires pratiques.
    • Offrir aux participants des séminaires (les anciens et les futurs) une bonne synthèse des concepts de base du modèle (pour se préparer ou pour se rappeler)…




     


     Fukushima - grippe H1N1 : même logique médiatique

    Non, ne comptez pas sur moi.
    Ne comptez pas sur moi comme vous l'avez fait en automne 2009, lorsque je me battais contre les projets de vaccination massive obligatoire contre la grippe H1N1.
    Ne comptez pas sur moi pour mener un nouveau combat contre le nucléaire, suite aux événements catastrophiques qui ont lieu à Fukushima Daiishi.

    Pourquoi ? Parce que ce combat que j'ai mené il y a près de deux ans m'a coûté très cher. Très cher en temps, très cher en énergie, très cher en argent, très cher en réputation, très cher psychologiquement, très cher émotionnellement, très cher spirituellement. Je savais intellectuellement que lorsqu'on lutte CONTRE ce qui nous semble le mal, on devient semblable à ce mal qu'on combat. Je le savais intellectuellement, mais je ne l'avais pas ressenti dans ma chair.

    Avec le recul de ces dix-huit derniers mois, j'ai compris qu'une facette de mon action avait été très utile à des centaines de milliers de personnes qui ont reçu l'information dont elles avaient besoin pour prendre la décision de ne pas se faire vacciner avec ce vaccin dangereux et parfois mortel. Mon action (et celle des autres militants) a été utile pour faire reculer les gouvernements dans le projet de vaccination obligatoire (j'avais reçu la confirmation confidentielle de la part de militaires qu'ils attendaient les ordres pour encadrer par la force les opérations de vaccination - heureusement, ces ordres n'ont jamais été donnés, finalement, par crainte d'une guerre civile dans nos pays).

    Par contre, une autre facette de mon action (celle où mes émotions ont pris les commandes de mes messages) a alimenté ce que je voulais combattre. Et ça, je ne suis pas près d'oublier la dure leçon de vie qui fut la mienne…

    Néanmoins.

    Je suis frappé de constater qu'une fois de plus, les industries et les gouvernements confirment leur sainte alliance avec les grands médias pour protéger leurs intérêts, en se moquant totalement de nos vies, de notre santé et de notre intégrité physique.

    fukushima4-3-2-1.jpg

    Je le répète. Je n'ai vraiment plus l'intention de partir en guerre contre qui que ce soit. Et je n'ai pas l'intention d'y passer des heures. Il me suffit de poser quelques questions, de vous transmettre quelques références informatives (pour vérifier le contenu de mes questions) et de vous laisser tirer vos propres conclusions. Voici les questions que je me (vous) pose :

    • Pourquoi les médias ont cessé de nous informer dix jours après la catastrophe nucléaire de Fukushima, alors que la situation là-bas ne cesse de s'aggraver ?
    • Pourquoi une des premières décisions prises par les autorités de santé publique a été de relever le niveau des doses acceptables qu'une population peut encaisser ? Comme si l'imminence de la catastrophe avait tout à coup rendu nos organismes plus résistants à la radioactivité…
    • Pourquoi les autorités de santé publique et les gouvernements ont-ils donné l'ordre de ne plus publier les mesures de radioactivité depuis fin mars ?
    • Pourquoi ces mêmes autorités ont-elles donné l'ordre d'arrêter de mesurer le taux de radioactivité dans l'hémisphère Nord, alors que nous payons avec nos impôts, les stations de mesure ?
    • Pourquoi nous a-t-on caché pendant deux mois et demi que les coeurs des réacteurs 1, 2 et 3 avaient fondu dans les heures et les jours qui ont suivi le 11 mars dernier, alors que plusieurs experts indépendants l'annonçaient dans les jours qui ont suivi la catastrophe ?
    • Pourquoi aucun conseil de protection ne nous est donné de la part des autorités de santé publique, à nous qui sommes concernés par la contamination de l'air, du sol et de l'eau ?
    • Pourquoi ne nous dit-on pas que, chaque fois qu'il pleut, nous devrions éviter de sortir, ou alors, utiliser un large parapluie pour ne pas ramener chez nous, de l'eau et des particules contaminées ?
    • Pourquoi presque aucun média n'a révélé que, dès la fin du mois de mars, le lait de plusieurs états américains avait un taux de radioactivité anormalement élevé (depuis lors, les mêmes constats ont été faits en France) ? En nous expliquant que la pluie avait contaminé l'herbe des prés broutée par les vaches…
    • Pourquoi ne nous révèle-t-on pas que la mortalité des bébés a brusquement augmenté ces deux derniers mois, dans les états de l'Ouest américain ? À Philadelphie, par exemple, la mortalité a augmenté de 48 % en un mois, à cause du lait contaminé et de l'eau contaminée du robinet… (référence)
    • Pourquoi ne nous dit-on pas que les centaines de milliers de tonnes d'eau déversées sur les réacteurs sont sur le point de déborder des sous-sols des centrales, et donc de contaminer encore davantage la région, les nappes phréatiques et l'océan ? Et que les Japonais n'ont aucune solution pour régler ce problème…
    • Pourquoi nous fait-on croire que la situation est sous contrôle, alors que les déversements d'eau n'ont fait que retarder le moment où une explosion majeure surviendrait ?
    • Pourquoi ne nous dit-on pas que le bâtiment numéro quatre est sur le point de s'effondrer, avec les risques de relâcher dans l'environnement, d'énormes quantités de plutonium capables de rayer le Japon de la carte pour 100.000 ans (référence) ?
    • Pourquoi toutes les vidéos d'un ressortissant français vivant au Japon ont-elles été supprimées de son compte Youtube depuis ce lundi 20 juin ? Il faut préciser qu'Alex mettait une vidéo quasi-quotidienne sur Youtube pour informer de la situation vécue depuis le Japon. Jusqu'à présent, ses vidéos étaient vues par deux à quatre mille personnes. Sa vidéo de ce week-end, dans laquelle il exprimait sa colère et son désespoir avait déjà reçu 67.000 visiteurs en 48 heures, au moment où son compte a été fermé ! Liberté de l'information, vous dites ? Heureusement, des internautes malins avaient eu la bonne idée de copier sa vidéo et de la remettre en ligne.

    Une petite dernière, juste pour la route !

    • Pourquoi l'administration Obama vient-elle de donner l'ordre d'interdire le survol de la centrale de Fort Calhoun (Nébraska) par les avions de tourisme et les hélicoptères, empêchant les journalistes d'informer la population par la situation très préoccupante qui s'y déroule suite aux inondations provoquées par le débordement du Missouri ?
    • Pourquoi cette même administration a-t-elle ordonné qu'aucune information sur la situation périlleuse de la centrale ne soit divulguée (voir photo ci-dessous) ?

    fortcalhoun.jpg

    Voici quelques références à partir desquelles vous pourrez faire vos propres lectures. J'ai mis ces références sur mon site Internet, dans un dossier nucléaire. Chaque fois que je verrai passer un article de synthèse, je l'ajouterai sur mon propre site.

    J'y ai passé une petite centaine d'heures, pour me faire une opinion personnelle, en vérifiant à chaque fois quel était l'intérêt de la personne qui parlait. C'est intéressant de remarquer que tous les experts indépendants, sans exception, sont critiques et inquiets de ce qui se passe et des conséquences pour l'environnement, la santé des populations et l'avenir de la planète. Par contre, aucun expert travaillant pour l'industrie du nucléaire, aucun gouvernement impliqué fortement dans le nucléaire (comme la France et les USA) n'est inquiet de ce qui se passe. Au contraire, ils réaffirment, haut et fort, que le nucléaire est irremplaçable, sûr et même bon pour lutter contre le réchauffement climatique… Alors, de quoi nous plaignons-nous ?

    À vous de réfléchir à ce qui se passe dans notre monde.
    À vous, à présent, d'oser sortir de votre naïveté à propos de la manière dont le monde fonctionne et est dirigé.
    Croyez-vous franchement que les médias ont pour mission de nous informés ? Le croyez-vous vraiment ?
    Croyez-vous franchement que les industries se préoccupent de notre bien-être, de notre santé, de notre vie ? Le croyez-vous vraiment ?
    Croyez-vous franchement que les gouvernements sont là pour défendre les faibles que nous sommes contre les puissants de ce monde ? Le croyez-vous vraiment ?

    C'est plus fort que moi. Mais je ne peux pas m'empêcher de faire un parallèle très simple avec l'affaire de la grippe H1N1.

    • Pour la grippe, il n'y avait aucun danger de pandémie. Des experts, comme le professeur Debré l'ont dit et répété dès juillet 2009. On voyait bien que dans l'hémisphère Sud (en plein hiver entre juin et septembre 2009), il y avait moins de morts que les autres années, malgré le fait qu'ils ne disposaient pas du vaccin salvateur… Malgré l'absence de danger, les médias ont entretenu un climat de peur quotidiennement depuis le 25 avril 2009 jusqu'au 15 décembre 2009 ! Quotidiennement. Avec quoi comme résultat ? 17.000 morts de la grippe en un an (contre 250.000 à 500.000 morts annuels dus à la grippe saisonnière), c'est-à-dire rien du tout !
    • Pour Fukushima et Fort Calhoun, il y a un vrai danger. Des milliers de kilomètres carrés sont déjà perdus pour des centaines d'années au Japon. Les bébés meurent aux USA, les produits laitiers sont contaminés, des centaines de millions de litres d'eau sont contaminées dans les sous-sols des centrales et dans l'océan. Des particules radioactives sont rejetées dans l'atmosphère en continu depuis trois mois. Que font les médias ? Rien. Ils ne disent rien.

    Mon commentaire : pour la grippe H1N1, il fallait que les médias amplifient la peur face à un danger inexistant pour servir les intérêts d'une industrie en perte de vitesse (les compagnies pharmaceutiques). Pour Fukushima et Fort Calhoun, il faut que les médias se taisent face à un danger bien réel pour servir les intérêts d'une industrie en perte de crédibilité et de contrôle (le nucléaire).

    Vous voulez un autre parallèle ?

    • Pour la grippe, l'OMS a abaissé ses critères de seuil de pandémie le 29 avril 2009 (quatre jours après la première alerte). Ce qui lui a permis de déclarer que la pandémie avait atteint le niveau 6 (le plus élevé) le 11 juin 2009, déclenchant automatiquement l'exécution des contrats qui avaient été signés quatre ans auparavant entre les gouvernements et les compagnies pharmaceutiques. Dans ces contrats, il était spécifié que si l'OMS éclarait une pandémie de niveau 6, les gouvernements s'engageaient automatiquement à commander les vaccins pour lutter contre cette pandémie.
    • Pour Fukushima, l'OMS et les autorités sanitaires ont relevé les seuils acceptables d'irradiation des populations et des travailleurs du nucléaire. Ce qui permet de ne pas être obligé d'ordonner des évacuations massives des populations, puisque ces nouveaux seuils ne sont pas atteints !

    Mon commentaire : les notions de seuil biologique et les critères d'acceptabilité ne sont pas déterminés sur base médicale ou biologique, mais bien sur des bases politiques, économiques et financières.

    Un dernier parallèle ?

    • Pour la grippe, les experts qui se sont prononcés en faveur de la vaccination et qui ont défendu la réalité de la pandémie étaient tous payés par les compagnies pharmaceutiques qui fabriquaient les vaccins. Ceux qui se sont prononcés contre la vaccination et qui ont dénoncé la manipulation des chiffres, des faits et de l'information n'avaient rien à gagner, au contraire (je suis bien placé pour en témoigner). Mais ce sont ces derniers qui se sont faits traités de menteurs, de conspirationnistes, de théoriciens du complot, de gourous de sectes, et j'en passe. Jusqu'à ce que quelques équipes de journalistes viennent confirmer ce qu'ils disaient, mais avec six à neuf mois de retard… Quand les caisses des compagnies pharmaceutiques étaient bien remplies et lorsque des milliers de personnes souffraient des effets secondaires du vaccin (décès, paralysies, neurodégénérescences, narcolepsies, malformations cardiaques chez les nouveaux-nés, etc.).
    • Pour Fukushima, les experts qui prennent la parole pour nous rassurer sur la sécurité du nucléaire, sur l'inocuité des rejets de Fukushima et sur la maîtrise de la situation sont, comme par hasard, tous payés par l'industrie du nucléaire. Ceux qui dépensent leur énergie sans compter pour relayer les quelques informations disponibles dans le monde n'ont rien à gagner, de nouveau. Pourtant, il suffit de se balader quelques minutes sur les forums pour voir comment ils se font agresser par ceux qui refusent de voir. Pendant ce temps-là, les bébés commencent à mourir dans l'Ouest des États-Unis…

    Mon commentaire : tout est dit, c'est bien l'argent qui mène le monde.

    Si j'en avais le temps, je recommencerais une même analyse approfondie à propos d'autres événements que nous vivons ou que nous avons vécus. Je vous inviterais à réfléchir, par exemple, à ce qui se cache derrière la bactérie E-Coli qui, soi-disant, provoque une hécatombe en Allemagne. Comme pour le virus de la grippe A H1N1, cette bactérie est jugée par les microbiologistes comme une impossibilité naturelle. Pour eux, il est impossible qu'une même bactérie soit résistante aux huit classes principales d'antibiotiques connus. Mais qui pointe-t-on du doigt comme responsable présumé de cette hécatombe (vous m'excuserez, mais 39 morts, ça n'a rien d'une hécatombe) ? Une vilaine exploitation fermière de produits biologiques en Allemagne… OUH les vilains qui cultivent encore à l'ancienne ! Mais ne vous en faites pas, les scientifiques ont déjà la solution : il suffira d'irradier systématiquement tous les aliments (comme beaucoup le sont déjà dans l'industrie agroalimentaire traditionnelle). Ainsi donc : adieu le bio, adieu les aliments vivants. Bienvenue dans le monde du tout chimique, du tout irradié, du tout aseptisé.

    Cette fois donc, les médias ont intérêt à amplifier la peur pour servir les intérêts des industries agroalimentaires industrielles, promotrices des OGM et de la phytopharmacie.

    Conclusion provisoire

    Comme je vous le disais en commençant, ne comptez pas sur moi pour repartir dans un autre combat.
    Car ce combat, comme tous les autres (gaz de schiste, hold-up des pays et des populations par les banques privées, chemtrails, terrorisme d'état, pseudo-réchauffement climatique, etc.), est inutile.

    Pourquoi ?

    Parce que toutes ces choses que nous vivons actuellement sont le symptôme de l'ancien monde qui s'effondre.
    La logique du nucléaire est en train de s'effondrer et ne se relèvera pas.
    La logique pharmaceutique est en train de s'effonder et ne se relèvera pas.
    La logique agroalimentaire est à bout de souffle et ne se relèvera pas non plus.
    La logique de concentration financière vit ses dernières heures avant une faillite globale et systémique.
    Toutes les logiques fondées sur la préservation des intérêts d'un petit nombre au détriment de l'immense majorité des êtres vivants sur cette planète ont fait du monde un monde pourri.

    Le piège dans lequel je me suis pris moi-même fut de croire que ce monde était mon monde. Je croyais que je faisais partie de ce monde, alors qu'il n'en est rien. Je ne partage aucune des valeurs de ce monde-là ; un monde fondé sur l'individualisme, sur la cupidité, sur l'indifférence, sur le cynisme, sur la méchanceté, sur le mensonge, sur la violence, sur l'inconscience. Je ne partage aucune de ces valeurs. Pourtant, je reconnais qu'il y a en moi des zones d'individualisme, de cupidité, de cynisme, de méchanceté, de mensonge, de violence et d'inconscience. Et c'est pour cela qu'un monde pareil peut encore tenir debout, malgré son extrême fragilité.

    Depuis que je suis sorti du combat, en janvier 2010, je ne me pose qu'une seule question : COMMENT CRÉER ENSEMBLE UNE MEILLEURE VIE ?
    Autrement dit, et si nous laissions ce vieux monde s'effondrer tranquillement, en souhaitant même que les choses s'accélèrent ? Et si nous investissions réellement nos énergies à créer un autre monde. NOTRE monde, celui qui correspond à ce à quoi nous aspirons de tout coeur… Un monde où nous mettrions la conscience au coeur de nos vies, un monde où nous pourrions reconnaître les parts de lumière comme les parts d'ombre qui se trouvent en chacun de nous. Un monde où le respect de la vie, de la nature, de la conscience serait la préoccupation centrale.

    En écrivant cela, je suis bien conscient que je n'ai pas de solution concrète à vous partager. Mais sachez que je chemine dans cette voie. J'ai juste l'intuition que ce meilleur monde, c'est ensemble que nous en tracerons les contours et que nous en inventerons les lois. C'est la raison pour laquelle je redouble mes efforts pour incarner dans mon quotidien la voie alchimique, loin de cette dualité BIEN - MAL. J'espère que, vous aussi, vous trouverez la voie qui vous convient pour ne pas vous attacher à ce vieux navire en train de couler et pour sauter, tant qu'il est encore temps.

    La seule chose dont je suis ce

    « Les Chinois, Sandy, Bill... Obama a oublié de vous dire merciL’ « anti-rapport Gallois » d’Attac et de la fondation Copernic »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :